Le CFNM est-il une expression du female gaze ?

CFNM pour « Clothed Female , Naked Male » « femme vêtue, homme nu » est un fétiche impliquant un ou plusieurs hommes nus devant une ou plusieurs femmes vêtues. Il s’agit de mettre en avant la puissance du regard féminin.

En 1990, dans un manoir de Berkeley Hills à San Francisco, quatre féministes de l’époque (Laura Miller, Amy Wallace, Susie Bright et Lisa Palac) organisent une discussion littéraire, sirotent du thé Earl Grey pendant que leurs serviteurs exclusivement masculins leur verse le thé.

La particularité de ces serviteurs masculins ? ils sont tous nus et ne doivent pas intervenir dans les discussions. Cet événement a été appelé le « Naked Slaveboy Tea Party ». Il constitue le début du « mouvement » CFNM. 

L’acronyme CFNM a été inventé par un certain Brad Thompson, fondateur du forum du  CFNM Village, dans le début des années 1990.  Au tout début, Thompson pensait qu’il était tombé sur « une petite niche érotique » mais assez rapidement l’acronyme est devenu viral, récoltant très ite 100 millions de visites sur Google. Utilisant le site Web comme rampe de lancement, Brad Thompson a ensuite organisé la première fête officielle du CFNM en 1992 et, assez tôt, les fêtes du CFNM ont vu le jour dans le monde entier.

Mais quel est l’attrait pour cette célébration ? Brad Thompson déclare :

Il y a certainement un échange de pouvoir en cours avec le phénomène du CFNM, et la nudité est un instrument pour cet échange. L’homme est nu et vulnérable, exposé à la femme. Elle peut tout voir sur lui, mais il ne voit rien, ce qui équivaut à une situation inéquitable, non seulement mise en valeur, accentuée mais aussi célébrée. C’est d’ailleurs cette tension dynamique qui fait du CFNM ce qu’il est. 

Pourtant, bien que la signification de l’acronyme CFNM soit simple, ses implications peuvent être profondes.

Ces implications peuvent être trouvées dans les nuances matriarcales de cette rencontre originale et de tous les événements CFNM ultérieurs, où les corps (masculins) exposés s’adressent uniquement au regard féminin.

CFNM est souvent considéré par de nombreuses féministes comme un contrepoids approprié et nécessaire à l’exploitation de la nudité féminine dans les médias en particulier et dans la société en général. Elle cherche à renverser la donne sociétale, qui depuis si longtemps objective les femmes, et cherche donc à donner aux femmes la même possibilité d’observer les hommes exposés – et c’est uniquement à la femme, et non à l’homme, de mettre en scène la façon dont la situation doit être appréciée.

Malheureusement, il existe un revers de la médaille car le CFNM peut prendre différentes formes et perverties par l’industrie pornographique, certaines de ces formes, disons-le clairement, ne sont pas féministes.

Car si initialement le CFNM concernait essentiellement la puissance du regard féminin où la femme vêtue détient le pouvoir sexuel et l’homme nu est quant à lui soumis à l’évaluation d’une femme; c’est elle qui regarde, d’une certaine manière, il a d’abord été question d’un renversement du paradigme pornographique standard où l’on suppose que le public est un homme. Malheureusement, de nombreuses personnes dans l’industrie du porno en ligne ont très mal compris la nature de CFNM. Si vous cherchez ce type de contenu sur Internet, il vous sera probablement servi des sites où les femmes demeurent l’objet et ne sont là que pour servir l’homme bien qu’habillées. des sites dédiés exclusivement à l’humiliation masculine dans lesquels la finalité reste la fellation ou la masturbation du sexe masculin.

Ma principale réserve avec cette « perversion » de CFNM réside dans le fait que l’industrie du porno a pris quelque chose qui reconnaissait le plaisir visuel de la femme et l’a transformé en une infamie sexiste en prenant un fétiche qui donnait la primauté au plaisir des femmes en une catégorie pornographique remettant l’accent sur l’orgasme masculin. Pire parfois encore, le plaisir des spectacles de strip-tease masculins a été retiré pour le transformer par des fêtes d’alcool dans lesquels le consentement reste au bord de la route.

Le CFNM ne devrait jamais exclure la perspective féminine et devrait en revanche s’affranchir de toute pornographie stéréotypée objectivant les femmes et ne répondant qu’au thème de l’orgasme masculin car il est par essence, une forme de divertissement sexuel pour les femmes. Il doit donner la primauté au plaisir des femmes et à l’expérience visuelle exclusive des femmes. 

Il existe bien sûr toujours des communautés CFNM qui ont pu conserver cet esprit d’origine et parfois le fétiche a évolué. Beaucoup de femmes qui s’engagent dans le CFNM se sentent responsabilisées parce que cela renverse la construction sociale dominante masculine / soumise féminine, permettant aux femmes de reprendre le pouvoir. C’est d’ailleurs aussi la raison pour laquelle le CFNM est souvent affiché de paire avec la pratique de la chasteté masculine.

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. Mica dit :

    Bien que la pornographique « exploite le CFNM » à des fins déviées de son origine. Cela ne doit pas réduire l’idée d’origine. Probablement faudrait il expliquer, expliciter encore et encore se point de vue.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s