L’histoire du cunnilingus, son présent, son futur ?

L’origine du mot « cunnilingus »

Cunnilingus est un mot assez malheureux, selon les goûts, pour désigner cette pratique dont nous parlons aujourd’hui . Mais pour dire vrai, il aurait probablement dû s’écrire autrement.

Le terme cunnilingus est dérivé des mots latins désignant la vulve (cunnus) et du verbe « lécher » (lingere). Le mot « lingus » est en fait mal formé et aurait dû être remplacé par « linctus » d’après certains puristes. Bref, déjà une erreur de langue à l’origine !

 Il existe de nombreux termes d’argot pour le cunnilingus, y compris « boire de la coupe à fourrure », « grignoter un tapis » et « plonger dans le machin » ou encore « donner des lèvres ». Une personne qui pratique le cunnilingus peut également être qualifiée de «cunnilinguiste». Mais à quand remonte les premiers signes de cette pratique ?

C’est en l’an 79, en Italie, qu’il faut se rendre pour comprendre peut-être l’origine du cunnilingus. Lorsqu’à cette époque, le Vésuve entre en éruption et que de nombreuses villes sont ensevelies par la lave et les cendres. Depuis cette tragédie, de nombreuses fouilles ont été menées : à Pompéi des archéologues ont retrouvé sur des fresques pornographiques la preuve que le cunni était pratiqué à cette période de l’histoire.

En revanche, le cunnilingus n’en restait pas moins décrié. Dans la Rome et l’Egypte antiques, cette pratique était réservée aux esclaves sexuels ou aux lesbiennes. A l’époque, il était en effet rabaissant pour les hommes d’embrasser le sexe d’une femme. Dans l’Angleterre du XVIIème siècle, cette pratique était même punie par la loi.

En Chine cependant , l’impératrice Wu Zetian n’en avait que faire de froisser la fierté de ces messieurs. Selon la légende, celle qui vécut en l’an 625 aimait demander à ses visiteurs étrangers de lui faire un cunnilingus. Une sorte de bise de bienvenue, bien à elle. 

Retour en Italie, où Francesco Hayez, un peintre italien, né à Venise en 1791 et mort à Milan en 1882 est reconnu pour ses grands tableaux historiques mais aussi, en tant qu’artiste majeur du romantisme historique du milieu du XIXe siècle, pour son tableau « Cunnilingus ou sexe oral sur une femme » dans laquelle (photo ci-dessous) l’homme excité est surplombé par une femme lui offrant son sexe à honorer.

En France, dans les années 50, alors que le cunnilingus était toujours très tabou, l’actrice Jeanne Moreau fait scandale dans le film Les Amants en jouissant du premier cunnilingus de l’histoire du cinéma grand public et déclenche ensuite les critiques virulentes du festival de Venise.

Passage à l’oral

Pourtant, la pratique connaît depuis plus de 30 ans une spectaculaire progression, comme le montre la grande enquête CSF réalisée en France en 2006. Au moins 85 % des répondants, hommes et femmes confondus, ont ainsi avoué avoir déjà expérimenté un cunnilingus au moins une fois. D’ailleurs, les femmes et les hommes les plus « pratiquants » se retrouvent dans la catégorie des 25-49 ans. À ces âges, ils sont 70 % à pratiquer souvent, voire très souvent, cette activité réjouissante. Une autre étude française menée en 2008 par l’Inserm révèle un autre fait tout aussi marquant : plus une femme est diplômée, plus elle a de chances de recevoir des cunnilingus. Question de confiance ? Parallèlement, entre 25 et 49 ans, les femmes bénéficiant d’un BAC sont ainsi 76 % à profiter de cette pratique sexuelle, contre 53 % seulement pour celles qui ne disposent même pas de l’équivalent d’un CAP, BEP ou brevet.

Cunnilingus 2.0 

Il n’y a donc guère que la Chine, et dans une moindre mesure l’Inde, à avoir prôné le cunnilingus. Les manuels chinois du Taoïsme, qui décrivent la pratique avec précision vont jusqu’à affirmer qu’elle procure énergie et vitalité. Malgré l’héritage lourd à porter et sa tumultueuse histoire, le cunnilingus est un pratique très appréciée.

Son succès auprès de la gent féminine n’est pas franchement étonnant : le clitoris ne possède pas moins de 8000 terminaisons nerveuses (pour vous donner une idée de l’ampleur, le pénis n’en compte que 4000).

La notice du parfait cunnilinguiste

Enfin, si votre partenaire est encore réticent pour vous/se régaler, et qu’il craint des infections sexuellement transmissibles lors des rapports bucco-génitaux (cunnilingus, anulingus), sachez qu’il existe des digues dentaires (ou masque de latex) en guise de protection buccale.

SMODNOC - Home

Certaines sont même utilisées pour amplifier la stimulation et le plaisir : c’est le cas du masque en latex de la marque smodnoc par exemple, visant à accenter la stimulation génitale de votre partenaire lors d’un cunnilingus.

Le masque réduit également le contact avec les fluides corporels. Plusieurs versions de ce masque sont proposées, dont l’une avec une langue qui vibre à trois vitesses. Cette digue dentaire, dont l’apparence pourrait vous rebuter, est dotée d’une languette à langue et de picots pour provoquer davantage de sensations.

Un savoir-faire

Faire un bon cunnilingus passe par l’écoute de sa partenaire. L’homme soumet sa langue au plaisir de sa partenaire en quelque sorte, il montre ainsi la plus belle preuve de son désir de nous satisfaire.

Oui mais de nombreux hommes ne connaissent encore pas bien le sujet…

Et si l’écoute est capitale, c’est parce que chaque femme est différente et apprécie des façons de le pratiquer qui sont elles-mêmes différentes. Exprimez ce que vous ressentez.

En témoigne la vidéo qui suit où l’on comprend bien que chaque femme est réceptive à des techniques et sensations bien distinctes. D’où l’importance de communiquer, d’évaluer, de guider pour progresser.

Beaucoup de femmes apprécient au cours du cunnilingus, quelques succions sous réserve qu’elles soient bien réalisées, et toujours sous cette même cadence. Avec un cunnilingus agrémenté de savoureuses succions, on atteint l’excellence.

Car rappelons que dans cette pratique, les terminaisons nerveuses sollicitées sont potentiellement nombreuses et tout a donc son importance et pas seulement le clitoris (erreur masculine commune) : les lèvres, le vagin, le dessus, le dessous, le dedans, le côté, l’autre côté aussi…

Amplifier les sensations provoquées par un cunnilingus

Un cunnilingus peut être amplifié de plusieurs manières. Tout d’abord, la position pour se le procurer peut influer sur les sensations ressenties. De la classique position allongée sur le dos au facesitting ou en position assise ou encore en 69, les possibilités sont variées.

Facesitting
Cunnilingus en 69

Alors, pour certaines d’entre vous qui seraient encore réticentes à cette pratique, n’ayez pas honte de votre sexe et offrez-le sans gêne l’espace d’un moment de dévotion de votre partenaire à votre égard. Si malgré tout, vous restez gênée par cette pratique, il existe des alternatives en utilisant par exemple un de ces stimulateurs de cunnilingus :

– le Lelo Ora 2 : placé sur le clitoris ou la vulve, il effectue des mouvements qui imitent ceux de la langue, plus ou moins vite, pour faire décoller votre partenaire.

– le Sqweel 2 : d’un principe différent, il est constitué d’une roue munie d’une multitude de petites langues, qui vont venir “lécher” les parties intimes de madame.

– Le Pipedream Fantasy for Her : ce masseur innovant vient caresser, aspirer et faire vibrer avec une langue artificielle le clitoris tel un véritable cunnilingus.

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Kevin dit :

    Bonjour,
    En effet le cunnilingus à toute sa place dans notre société actuelle !
    Pour notre part, ma femme ayant des douleurs lors des rapports avec pénétration, nous avons donc arrêtés cette pratique pour faire du cunnilingus notre activité principale au lit !
    Et elle en est bien plus heureuse aujourd’hui …

    Aimé par 1 personne

  2. Mica dit :

    L’intensité sexuelle exercé par un cunni, supplante celle d’une pénétration sexuelle. C’est l’avenir de la sexualité.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s